mercredi 30 avril 2008

Tout ce que vous auriez voulu lire le 30 avril...

... le trouverez-vous par ici?


Au chapitre des grands événements je pourrais vous dire que grâce à mon blog et ceux que je lis:

- je suis devenue blonde (images à l'appui, mais réservées aux intimes)
- je me suis remise à regarder la télé (sans acheter de télé et sans payer la redevance bien sûr)
- j'ai entrepris de rattraper huit ans de retard en musique française (c'est pas gagné)
- j'ai renoué avec mes racines (enfin presque)
- j'ai découvert ce qu'était un blogrank et que je n'en avais pas (on s'en fiche, je laisse cela à l'autre moitié de l'humanité)

Mais le plus important ça n'est pas ça...

Ce sont ces petits échanges du quotidien ou presque, ces éclats de rires devant l'écran ou, plus rarement, des fous rires partagés avec des nouveaux visages que l'on a l'étrange impression de déjà connaître. Ces découvertes de nouvelles lectures, de films ou de spectacles que je n'aurais pas songé à aller voir, de musiques que je ne connaissais pas, de lieux que j'ignorais. Cet enthousiasme pour ceci ou cela, ces bribes de vie, ces réflexions partagés. Agrémentés de quelques rencontres sympathiques que je n'aurais sûrement pas fait par ailleurs et qui me sortent de ma bulle de temps en temps.

Ces petits riens qui, avec d'autres choses, m'aident à me sentir chez moi dans cette France où je me sentais surtout étrangère au début, dans ce Paris qui n'était pas mien, qui m'aident à me les approprier. Moi qui cherche avant tout des continuités au-delà des changements, justement. Arrivée avec une vie sociale à reconstruire, petit à petit, ce qui ne se fait pas forcément en quelques mois en toutes circonstances.

C'est aussi une heureuse retrouvaille avec la langue française dans laquelle j'avais perdu l'habitude d'écrire au point de chercher mes repères dans ma langue maternelle.

Et puis le privilège de prendre du temps pour soi, un peu de recul sur certaines choses. Prendre le temps de se demander ce qu'on retient d'un film, d'une expo, d'une pièce de théâtre, d'un bon repas.

Un exutoire pour lâcher du lest parfois, aussi, sûrement, même si j'essaie de ne pas en abuser par respect pour les lecteurs et les lectrices qui passeraient par là.



En bref voilà comment mon blog n'a pas tellement changé ma vie, ou plutôt adouci certains changements... et c'est bien mieux ainsi. Je n'en attendais pas moins peut-être mais pas plus non plus.

D'ailleurs je vous préviens: si mon blog menace de changer trop radicalement ma vie, je le ferme!

Non parce que ça suffit, là: les changements de cap, les revirements, les bouleversements et les ruptures en tout genre je les fais très bien toute seule, pas la peine d'en rajouter, merci bien. A moins que... non, même pas.

Voilà; maintenant vous pouvez fermer votre navigateur et reprendre une activité normale ;)

Chez l'amie Madison vous trouverez d'autres participations à la grande opération du 30 avril
Et puis ici, un blog qui paraît-il a véritablement changé une vie. Comme quoi...

8 commentaires:

MamanCélib a dit…

Un très joli texte, ça valait le coup d'attendre ;-)

pierogod a dit…

Beau témoignage en effet !

Cristophe a dit…

J'aime ce passage : "...mon blog n'a pas tellement changé ma vie, ou plutôt adouci certains changements...". (Ce n'est pas mon cas mais je ne l'ai pas cherché, ne le cherche toujours pas.) C'est beaucoup pluss sain que de faire un blog dans un but précis.

M. a dit…

Une vision intéressante cet accompagnement du changement via le blog. :)

M.

tiusha a dit…

merci pour vos commentaires et surtout merci de (re)venir me lire ici :)

Une Russe à Paris a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Madison a dit…

Comme le dit Mamita, ça valait le coup d'attendre ;-)
Je vais changer le lien de suite ;-)

Kwaame a dit…

Original ton point de vue. J'ai bien fait de faire la tournée des contributions :)