lundi 31 décembre 2007

Millésime 2007

Pour diverses raisons, j’ai l’habitude d’associer le moment du bilan de l’année écoulée à la période estivale, et de voir défiler l’année d’octobre à septembre, plutôt que de janvier à décembre. Mais puisque c’est dans l’air du temps…

Comment je me rappellerai 2007?

Pour le coup, elle avait plutôt mal commencé puisque j’étais malade pour le réveillon après m’être enfermée en dehors de chez moi par mégarde l’un des derniers jours de décembre 2006 (le classique de la porte claquée avec les clés à l’intérieur, je vous déconseille fortement les jours où tout le monde est en vadrouille!). Mais je m’étais rattrapée très vite par un grand bol d’air à la montagne à dévaler les pentes grisée par la vitesse, séjour somme toute assez exotique, tant pour l’endroit que pour la compagnie.

Il y a eu deux années 2007 en fait, puisqu'à l’automne j’ai changé de pays, de ville, d’appartement, en partie d'activité, d’employeur, d’entourage, d’environnement linguistique et culturel au quotidien, bref de vie, dans une large mesure.

Donc 2007 aura été l’année du changement, à la fois celle des derniers mois à l’étranger, ensoleillés pour la plupart, et des premiers mois et à Paris, avec toute la série de chamboulements heureux et moins heureux que cela comporte. Nous sommes des monstres d’habitude et rompre avec celles-ci a toujours un petit goût d’insécurité. A la fois grisant et un tantinet angoissant, mais ouvrant pas mal d'opportunités.

Une année intense en travail, trop par certains côtés, pas assez par d’autres, avec quelques résultats.
Une année assez pantouflarde en un sens, où je me suis appliquée à rester en place autant que possible, plus qu’à voyager (tout le contraire de mes habitudes... en tout cas jusqu’au déménagement)
Une aventure théâtrale et une autre photographique qui m'ont fait faire des choses dont je ne me soupçonnais pas capable.
De belles histoires d’amitié nouvelles, retrouvées, creusées.
Une vie personnelle un peu en sommeil qui se réveille et commence à me titiller.

Pour 2008 pas de grande résolution publique, si ce n’est achever ce que j’espérais un temps parvenir à boucler en 2007, mais que je traînerais encore pour quelques mois en 2008… un projet sur lequel je travaille depuis un peu plus de 4 ans.

Et puis, trouver les lieux et les personnes pour continuer les choses que je prends plaisir à faire en dépit du changement de cadre, garder et revoir les amis qui habitent ailleurs, peupler ma vie parisienne de nouvelles têtes autant que possible.

4 commentaires:

tiusha a dit…

bon, c'était une tentative de programmer un post pour le jour où je ne serais pas devant mon Mac, ben je vois que c'est raté!

MamanCélib a dit…

Je ne présente jamais mes voeux avant le jour de l'an... mais, ton bilan 2007 a l'air bien remplie et de choses globalement positives, non ?

M. a dit…

Un bilan qui semble très positif compte tenu de tous ces changements, et de belles non-résolutions pour 2008. Encore un peu et tu sauras programmer tes articles, tout sera alors pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ;)

Bon réveillon !

M.

tiusha a dit…

2007... et quelques sympathiques lecteurs en prime : ))