jeudi 6 mars 2008

Nostalgie des salles obscures

En allant au cinéma à la Bastille je suis tombée sur une petite expo photo intéressante mais qui m'a rendue toute nostalgique.

"Movie Theaters" - Deux photographes français, Yves Marchand et Romain Meffre sont allés aux Etats-Unis, dans différentes villes, faire le portrait des movie palaces, vestiges de la grande époque des productions hollywoodiennes. Rien à voir avec les multiplexes actuels, ce sont des salles immenses et somptueuses, de véritables théâtres aujourd'hui laissés à l'abandon. Des décors hauts en couleur sur des thèmes variés, des salles à balcons, bref des lieux qui ont une âme, que les photographes ont bien rendue. Ils ont très bien réussi à capturer la mélancolie ambiante: on voit la splendeur passée des décors côtoyer des activités de reconversion pas très attrayantes (marché aux puces, frippes, bric à bric entassé, salle à bingo...). Emouvant, quelque part.

Voir les photos et la description ici et . Une douzaine de clichés grand format.
> Galerie Cédille, 38 rue de Citeaux, 75012 (juste en face de l'Ebauchoir).

Cela m'a rappelé le jour où j'avais pleuré, enfant, quand j'avais appris qu'une magnifique salle de cinéma à deux balcons, celle où j'avais dû voir quelques Walt Disney, allait fermer pour être remplacée par un fast-food du clown Ronald.

(et là vous vous dites: si jeune et déjà militante! mais non, j'avais surtout peur de ne jamais revoir Bambi ;-)


En repassant dans mon ancien quartier j'ai aussi pu voir que Jean-Marie Cavada, le vrai-faux candidat UMP dans le 12ème a établi son QG de campagne juste à coté de mon ancien immeuble... en déménageant j'ai gagné le droit de ne pas le croiser dans la rue.

4 commentaires:

Madison a dit…

A méditer : comment Bambi peut créer des vocations politiques...

:-D

4. a dit…

j'ai vu Bambi en Italie moi ^_^

M. a dit…

Oui mais est-ce que Bambi va croiser Cavada ???

M. qui ne pige plus rien à la politique ;)

tiusha a dit…

Bambi ou les racines de la politique... qui l'eût cru?

un enfant qui perd sa maman, et qui se retouve tout seul into the wild...

toujours pensé qu'on apprenait l'injustice beaucoup trop tôt, avec ces histoires ;)