mardi 27 mai 2008

New York, photos de Franck Horvat

Une petite porte et un escalier donnant sur une galerie bien cachée dans une cave voûtée, à l'entrée d'un passage pavé, havre de paix à deux pas du brouhaha de la foule et du ronron des moteurs de la place de la Bastille...

New York up and down. New York... c'est vraiment la Venise des photographes! Là ce sont des photos du New York des années 1980 hautes en couleurs et en contrastes. Au début on se demande ce qu'il cherche à montrer, s'il y a une logique particulière dans les choix des prises de vues. Ce sont des clichés pris sur le mode instantanné, avec la volonté de valoriser un maximum l'utilisation de la pellicule couleur, le photographe étant plus coutumier du noir et blanc utilisé dans ses photos de mode (sa première carrière, avec Harper's Bazaar).

Quelques angles de vue bien choisis qui ne sont pas sans rappeler des perspectives de Saul Leiter, même si les personnages sont bien plus présents (et il ne s'en dégage pas forcément la même poésie). Néanmoins un sympathique visage de New York, plein de constrastes, sous le regard d'un photographe attentif à l'équilibre des couleurs. Pour ceux/celles qui n'ont pas le temps de voyager dans l'immédiat, c'est rafraîchissant et c'est déjà beaucoup. Un joli espace que cette galerie, et c'était pas loin même sous la pluie...

(c) Frank Horvat
© Franck Horvat

Cela m'a permis de découvrir un photographe inconnu au bataillon, les archives d'une carrière partagée entre mode, reportage et quelques recherches personnelles sont sur son site. Il y a aussi un aperçu de ce que pouvait être un tour du monde de photographe il y a 40 ans (spécial dédicace!)

Sinon j'ai un peu de mal à écrire et à vous suivre en ce moment parce que non seulement c'est pas les activités qui manquent, mais en plus j'ai l'avant-bras souffreteux... Le Doc a dit "arrêtez l'ordinateur", donc - bien sagement - j'écoute à moitié en essayant de limiter la fréquentation du couple clavier-souris au minimum vital, pardon, au strict nécessaire... les risques insoupçonnés du métiers...

> Galerie La Maison-près Bastille, 12 rue Darval 75011

10 commentaires:

Cristophe a dit…

La tendinite de l'informatique ?

Fais attention à ce que le clavier ne profite pas de l'affaiblissement de ton bras pour te croquer la main.

Madison a dit…

Merci pour ce partage Tiusha.
Le récit sur le tour du monde m'a touchée... va savoir pourquoi ;-)

Prends soin de toi surtout !

M. a dit…

Je l'avais découvert (Horvat) fin 2006 grâce à une expo près de chez moi (http://trente-nerfs.over-blog.com/article-4838107.html), j'aime toujours autant :)

M.

MamanCélib a dit…

J'aime beaucoup ces angles de vue dont tu parles...

Prends soin de toi :)

nea a dit…

pour voyager moi je viens chez toi^^

pierogod a dit…

J'aime bien quand tu parles photo ! (le reste aussi note bien ^_^)
Je me laisserai peut-être tenté...

tiusha a dit…

cristophe: le muscle, pas le tendon on m'a dit... saleté...

M: d'ailleurs c'est presque un voisin à toi, si j'ai bien compris

Madi: c'est pour te donner des idées ^_^

@+

tiusha a dit…

MC, nea et piero: merci

remy a dit…

Merci pour l'info : j'aime bien. Je passerai samedi à la galerie (juste après la "Promenade" de Richard Serra au Grand Palais, un autre new-yorkais : j'ai envie de voir cette fameuse allée de plaques d'acier...). Bon courage pour la tendinite : c'est long, mais il suffit parfois de corriger un peu sa position par rapport au clavier pour que ça aille mieux.

4. a dit…

I love NYC...

ps : tu vas mieux dis ??