mercredi 3 septembre 2008

La Corse pour les nuls (en 4 volumes)

Voilà c'est la fin des vacances. Brutal. Il y a trois jours j'étais encore en train de manger des glaces en robe d'été en évitant de sortir aux heures les plus chaudes de la journée, et puis patatras, je suis rentrée à Paris qui m'a vite rappelé que tout cela est bien fini.

Je n'ai pas encore trouvé quoi que ce soit de réjouissant à raconter sur Paris-tout-gris mais j'espère que ça va (re)venir!

Alors en attendant voici quelques lectures d'été et de circonstances, en dilettante:

* Histoire de la Corse (Que-sais-je)

Attention: l'histoire de la Corse, ce n'est pas simple!

* Topo-guide du GR 20 (édition FFRP ou PNC)

Pour marcheurs entraînés n'ayant pas trop froid aux yeux, du nord au sud ou mieux, du sud au nord. Aller marcher dans la montagne pour s'immerger dans des paysages magnifiques et d'une variété incroyable. Dommage que cela ne permette pas de traverser un village de temps à autre, il faut emprunter d'autres sentiers pour cela. Prendre le temps de ne pas courir d'un refuge à l'autre, admirer les pins pluricentennaires et les sommets qu'on côtoie de près, s'arrêter manger dans les bergeries...

* L'enquête corse, de Pétillon

A ne pas (systématiquement) prendre au premier degré... mais drôlement bien vu quand même... Et devinez qui joue un role-clé dans le film qui en est tiré?

* La guerre des villas people: "Le nouveau FLNC cible les «rich and famous» amateurs de résidences secondaires sur le littoral protégé" (Le Nouvel Observateur, 29 mai 2008).

Christian Clavier n'a donc rien inventé. Si ce n'est invonlontairement, une nouvelle forme de manifestation nationaliste, plus pacifique que d'autres, quand même: le défilé de cagoules en bord de piscine à l'heure de l'apéro.

N'empêche que son fidèle ami Nicolas s'est empressé de réagir au quart de tour: exit le chef de la police, non mais, on va vous montrer ce que c'est que la force et l'ordre. J'ai failli m'étrangler avec mon petit déj ce matin en entendant la ministre de l'Intérieur justifier cette manoeuvre au nom de la défense "d'un des droit fondamentaux les plus légitimes, le droit à la propriété". La fidélité en amitié, c'est beau, hein.

C'est la rentrée, y'a pas à dire... franchement, à ce niveau je regrette déjà la lecture de Corse-matin! (avec un petit noir, au café de la plage)

Ben je vais vous dire, de temps à autre je me sens un peu nationaliste corse, moi....

Quelques images à suivre, quand j'aurais le temps.

7 commentaires:

pierogod a dit…

On rigole pas avec la constitution avec ce gouvernement, surtout en ce qui concerne le droit de propriété !

MamanCélib a dit…

TU ne pouvais passer que de bonnes vacances en Corse... J'ai hate que tu nous en dises davantage...

M. a dit…

Hey, bon retour !!!

Tu vas voir, Paris c'est un peu comme la Corse avec le soleil et la mer en moins, mais beaucoup plus de monde (sauf au bord des piscines) ;)

M.

4. a dit…

je te pensais en vacances dans la maison de Clavier moi ^_^

Madison a dit…

Je vois qu'il n'y a pas que pour moi que le retour est difficile...
Allez, une fois que la peau aura retrouvé sa blancheur, on retrouvera peut-être notre amour pour Paris...

Bisous

mixlamalice a dit…

Tu as oublié Astérix en Corse, l'un des tous meilleurs... (elle te plait, ma soeur?)

tiusha a dit…

c'est vrai Max, par toutatis comment ai-je pu oublié Asterix?! j'ai oublié de le relire cet été, tiens... pour sûr une autre référence incontournable!