vendredi 12 juin 2009

Montagnes russes à Fontainebleau

Ou comment j'ai donné rendez-vous à un inconnu sur un parking en lisière de forêt... (là j'imagine le lecteur qui fronce les sourcils, non ce n'est pas ce que vous croyez...)

Commençons par le commencement.

Un beau jour de mai, j'avais un grand besoin de me défouler, le footing ne me suffisait plus et j'ai voulu jouer à la sportive (du vendredi, même pas du dimanche, notez bien ;)

J'ai pris la voiture que j'avais temporairement à disposition à Paris direction plein sud, l'A6 et la forêt de Fontainebleau. Où je n'avais jusque là jamais mis les pieds, mais dont j'avais entendu grand bien. Il me fallait un grand bol d'air et de verdure. Besoin impérieux de sortir de Paris. Une vraie forcenée pour le coup, genre furie après une semaine attachée au bureau pour diverses raisons que je ne développerai pas ici.

On a la compagnie qu'on trouve dans ces cas-là. Inattendue, elle fut agréable et bon enfant (heureusement, vu les circonstances!)

Évidemment, comme je ne suis pas du genre à faire les choses à moitié, je voulais partir d'emblée sur le circuit des 25 bosses. Un parcours d'entraînement pour la montagne qui serpente entre et sur les blocs de rocher, m'avait-on dit. Et qu'ai-je pensé? Je vous le donne en mille: bah, moi j'ai fait le GR20 c'est pas un circuit d'Ile de France qui va m'effrayer, hein! (ouais je sais c'était il y a 10 mois mais bon...)

Alors certes, ce fut une belle journée, sous le soleil mais pas trop chaude, loin des tracas. Heureusement nous étions deux pour nous entraîner l'un l'autre (à la 10ème montée, même si tu sais qu'elle fait moins de 100m de dénivelé, parfois t'en as marre de grimper sur les rochers!). On a marché d'un bon rythme sans lésiner sur les pauses grignottage-paysage. A la fin j'avais juste l'impression de marcher sur des bâtons tant mes jambes étaient raidies, jamais bon signe, ça.

Le pire est venu le lendemain: j'ai eu les pires courbatures de ma vie. Trois jours à faire la mémé en montant les escaliers, à gémir en se levant de table. Sans parler de descendre les escaliers...

Fontainebleau c'est une forêt magnifique quoi qu'il en soit. Il y a plein de sentiers et chemins tranquilles, c'est pas ça qui manque. Même quand il y a du monde, c'est suffisamment vaste pour ne pas se marcher sur les pieds, ça m'a changé du bois de Vincennes le week-end. Je retournerai volontiers grimper sur les rochers.

Sinon pour les petites nouvelles, j'ai plutôt envie de me remettre à écrire, surtout que j'ai fini d'hiberner, mais l'éditeur de blogger est fatiguant et franchement rébarbatif pour ajouter des photos... si je trouvais plus pratique... des idées? (je précise que je suis déjà fâchée avec overbug)

7 commentaires:

Cristophe a dit…

Pour grimper sur les rochers, faut-il faire de la varappe ?

M. a dit…

J'aime assez 'Bleau, et j'y était il y a peu, mais je me lance dans des défis moins grandioses ;)

Pour le blog, pas de conseil, désolé :/ mais persévère !!!

M.

pierogod a dit…

Les 25 bosses, j'en ai pas mal entendu parler mais jamais fait !

MamanCélib a dit…

Mais... ça ne va pas, non ? ^_^

Arrête le sport, ça fait mal !

4. a dit…

cet article est daté du 3 juin et je viens seulement de le lire alors qu'avant-hier je suis passée... j'y comprends rien...

tiusha a dit…

@ Cristophe: un peu ça aide, tout de même! (mais on peut aussi contourner les blocs)

@ M: moi aussi, depuis...

@ piero: ben alors il ne te reste plus qu'à faire comme moi, va voir!

@ MC: bah des fois ça fait du bien aussi, n'empêche!

@ 4 qui pinaille: je rectifie, chef.

Faustine a dit…

Et cet histoire d'inconnu alors ??? :)